Tournée «Femmes et toponymie» vers la parité

Tournée nationale de lancements du premier livre publié sur la toponymie québécoise

22 %

1 555 $ sur 7 000 $

27 jours restants

Contribuer
22 %
Sarah Beaudoin

Sarah Beaudoin

Sherbrooke

encourage 0 projet

Contribuez en cliquant sur la contrepartie de votre choix.

Contribution variable
5 contributeurs
Contribuer

Taxes incluses si applicables

Toutes les contreparties
Mylène Bérubé
Mylène Bérubé Sherbrooke
Vincent Choquette scott
Vincent Choquette scott Sherbrooke
Théo Forest-Laplante
Théo Forest-Laplante St-Romain
Edwin Moreno
Edwin Moreno Sherbrooke
Murielle Endo
Murielle Endo Candiac QC
Alexandre Leduc
Alexandre Leduc Montréal
Marilyne Bérard-Fontaine
Marilyne Bérard-Fontaine Sherbrooke
Jan-L. Munk
Jan-L. Munk Sherbrooke
Catherine Ladouceur
Catherine Ladouceur Sherbrooke
Emilie Cloutier-Morin
Emilie Cloutier-Morin Cookshire-Eaton
Rachel Saintus-Hyppolite
Rachel Saintus-Hyppolite Montréal
Veronique Vigneault
Veronique Vigneault Sherbrooke
Frédéric Dénommé
Frédéric Dénommé Verdun
Évelyne Beaudin
Évelyne Beaudin Sherbrooke
Christine Labrie
Christine Labrie Sherbrooke
Angélique Soleil Lavoie
Angélique Soleil Lavoie Verdun
Alexandra Soumain
Alexandra Soumain Ste Anne des Lacs
Vicky Langlois
Vicky Langlois Sherbrooke
Sylvain Bérubé
Sylvain Bérubé Sherbrooke
Lise Champoux
Lise Champoux Wotton
François Beaudoin
François Beaudoin Victoriaville
Lucie Desgagné
Lucie Desgagné Sherbrooke
Centre Info-Femmes
Centre Info-Femmes Montréal
Michaël Lessard
Michaël Lessard Montréal
Marie-Danielle Larocque
Marie-Danielle Larocque Sherbrooke

Je suis militante féministe et conseillère en communications. Gabriel Martin, co auteur du livre «Femmes et toponymie: de l'occulation à la parité» est pour sa part linguiste de formation et allié féministe. Il a été rédigé pour  donner un coup de pouce aux militant.es féministes désirant revendiquer une toponymie paritaire auprès de leur municipalité. C'est un outil que nous avons décidé d'auto-financer. Il fera l'objet de 5 lancements (Sherbrooke, Trois-Rivières, Montréal, Drummondville et Québec) et de plusieurs conférences. La campagne de socio-financement nous permettra de créer des lancements de qualité: invitées surprise, discours militants, bouchées et bien d'autres!

Le 7 000 $ demandé servira à présenter des conférencessur des thématiques féministes connexes à la féminisation des toponymes, mais permettant également d'élargir la discussion:

-Histoire du féminisme

-Premiers Peuples

-Personnes racisées

-Métiers non traditionnels

-Réalités de personnes LGBTQ+

Il nous permettra également de ravir à la fois votre intellect et votre estomac en vous y servant des bouchées et des boissons chaudes. Bref, à faire des lancements une opportunité de réseautage féministe en or. 

La tournée de lancement a pour but de présenter les luttes toponymiques, mais également y présenter des conférences sur différentes thématiques féministes rejoignant cesdites luttes: l'histoire du féminisme, les réalités des Premiers Peuples, les personnes racisées, les métiers non traditionnels et les personnes LGBTQ+. 

Nous aimerions faire appel à des féministes expertes qui pourraient jaser de ces thématiques avec vous. Rien de plus pertinent, également, que de mettre de l'avant des féministes qui ont moins de visibilité médiatique mais tout autant de contenu que des féministes plus reconnues, pour aller en cohérence avec les valeurs de solidarité et d'empowerment à la base du livre. 

Pour nous suivre, n'hésitez pas à contacter Sarah Beaudoin via sa page facebook professionnelle. Elle s'occupera principalement de la publicité et de la gestion de la campagne de socio-financement. 

La toponymie est en fait l'ensemble des noms de lieux d'une région, d'un pays. Ces noms de rue sont sélectionnés, lorsque ce sont des noms de personnes décédées, dans le but de les honorer et il y a un constat flagrant : seulement environ 10% des noms de rues au Québec sont des noms de femmes. 

Quand on parle de parité toponymique, on parle finalement de gros bon sens. Avec notre livre, nous revendiquons le droit et la nécessité pour les femmes québécoises d'être représentées fidèlement au niveau des noms de lieux. Après tout, les femmes représentent environ 50% de la population québécoise et il devrait en être tout autant pour les personnes que l'on honore.

Nous avons utilisé une image d'une femme des Premiers Peuples sur la page couverture puisque nous voulions reproduire une femme qui aurait dû être honorée dans la toponymie québécoise, sur notre page couverture. Ses proches nous ont donné leur approbation. La femme en question se nomme An Antane Kapesh. Vous pourrez en découvrir davantage en lisant le livre qui sera dans toutes les librairies québécoises dès le 3 septembre prochain. 

Vous aimerez aussi

Enlever les couches

Estrie Réussi à 18 % Objectif : 6 800 $ Montant amassé : n/a 37 jours restants

Une nouvelle passerelle pour Causapscal

Bas-Saint-Laurent Réussi à 76 % Objectif : 50 000 $ Montant amassé : n/a 33 jours restants

Perroquets en folie: Sanctuaire et zoo

Montréal Réussi à 22 % Objectif : 15 000 $ Montant amassé : n/a 21 jours restants

QWALIA - Simon Gauthier et l'Orphéon de St-Élie

Mauricie Réussi à 105 % Objectif : 3 000 $ Montant amassé : n/a 4 jours restants