Choco de Léa

Changeons le monde, un chocolat à la fois

54 %

4 067 $ sur 7 500 $

24 jours restants

Contribuer
54 %
Choco de Léa

Choco de Léa

Montréal

encourage 1 projet

Contribuez en cliquant sur la contrepartie de votre choix.

Contribution variable
4 contributeurs
Contribuer

Taxes incluses si applicables

Toutes les contreparties
Isabella Geddes
Isabella Geddes Montreal
Andre Frenette-Nolin
Andre Frenette-Nolin Montréal
Jérémie Bourgault
Jérémie Bourgault Montréal
Suzanne VN
Suzanne VN Fort-Coulonge
Pascal Jarry
Pascal Jarry Montréal
Sandrine Perbost
Sandrine Perbost Montréal
Candice ARZIC
Candice ARZIC Montreal
Karine Guillemette
Karine Guillemette Montreal
Rudaina Halabi
Rudaina Halabi Montreal
Manel Benchabane
Manel Benchabane Montréal
Chantal Zeestraten
Chantal Zeestraten Saint-Jean-sur-Richelieu
Nicolas James Fauteux McKay
Nicolas James Fauteux McKay Montreal
Evelyne Gratton
Evelyne Gratton Chambly
Pascal Charbonneau
Pascal Charbonneau Saint-Hubert
Sandra Berrouard
Sandra Berrouard Montreal
Michele Lecavalier
Michele Lecavalier St-Jean-Sur-Richelieu
Vincent Blanchet
Vincent Blanchet Montreal
Keith Smith
Keith Smith Royston
Daniel Delorme
Daniel Delorme Sherbrooke
Isabelle Boudreau
Isabelle Boudreau SAINT-LAURENT
Florence Jarry
Florence Jarry Montréal
Étienne Léger
Étienne Léger Montréal
Louise Lecavalier
Louise Lecavalier Saint-Jean-sur-Richelieu
Emmanuelle Jacques
Emmanuelle Jacques Montréal
Lorianne Morache
Lorianne Morache Montréal
Judith Audet
Judith Audet Granby
David Poisson
David Poisson Montréal
Julie Lecavalier
Julie Lecavalier Saint jean sur Richelieu
Martin Mailhot
Martin Mailhot Candiac
Alex Olivier
Alex Olivier Montréal
roxanne chagnon
roxanne chagnon Montréal
Patrick Smith
Patrick Smith Montreal
Charles-Antoine Barbeau-Meunier
Charles-Antoine Barbeau-Meunier Sherbrooke
Valérie Navert
Valérie Navert Montréal
Rémi Harvey
Rémi Harvey Québec
Maryse Lapointe
Maryse Lapointe Montréal
Stéphane Groleau
Stéphane Groleau Québec
Marie Christine Trottier
Marie Christine Trottier Québec
Catherine Lefrançois
Catherine Lefrançois Québec
Charles Lecavalier Lecavalier
Charles Lecavalier Lecavalier Québec

Choco de Léa veut grandir et a besoin d'un coup de main!

Choco de Léa est une chocolaterie végétalienne et écoresponsable qui produit son chocolat directement à partir des fèves de cacao. Ces fèves sont issues du commerce direct pour s’assurer d’une juste redistribution des richesses aux fermiers et fermières de cacao. Chaque aspect de la production est important, de la fermentation des fèves à l’impression des emballages, chaque étape se doit d’être le plus transparente que possible et respectueuse de l’environnement, des vies humaines et des vies animales. La transparence et la diminution des intermédiaires sont nécessaires dans le monde du cacao pour qu'il puisse perdurer.

Vous pouvez enfin manger du chocolat sans remord de conscience!

L'argent ammassé servira à aider à l'aménagement et au déménagement de la chocolaterie dans un nouveau local plus grand et pour pouvoir recommencer à distribuer dans vos boutiques et cafés préférées! Ces changements permettront d'améliorer l'accessibilité des produits.

De Léa Chocolat à Choco de Léa. Dès sa tendre enfance, Léa a une obsession pour le chocolat. Il n’y a rien au monde qui la rend plus heureuse que du chocolat, littéralement, rien. Après une longue pause pour voyager à travers le monde et pour faire des études universitaires, voilà que le chocolat revient en force dans sa vie avec Choco de Léa. Choco de Léa c’est un « melting pot » de toutes les facettes de Léa. La politique, la pâtisserie, la chimie alimentaire, la cuisine végane, l’environnement et beaucoup d’amour! aawwww

Pour plus de renseignement, vous pouvez aller sur notre instagram ou sur notre page facebook

            « Bean-to-bar », ou de la fève à la barre/tablette/palette (il n'y a toujours pas de consensus en français pour définir ce mouvement), ça veut simplement dire que le chocolat est fait directement à partir des fèves de cacao.

      Les chocolateries plus « traditionnelles » utilisent généralement du chocolat de couverture qu'ils font fondre pour ensuite faire leurs figurines, barre et autres. Le seul problème avec cette dernière méthode, c'est le manque de traçabilité et de contrôle de qualité du chocolat. Au pire, on n’a aucune idée du pays d'origine ou de la qualité des fèves en général, au mieux, on connait l'origine, mais on ne sait pas de quelle ferme le cacao provient, dans quelle condition les gens vivent, comment le cacao a été fermenté et entreposé. 

      Depuis le début des années 2010, il y a une augmentation importante des chocolateries « bean-to-bar ». Le chocolat « bean-to-bar » permet une démocratisation du chocolat. Peu de gens savent d'où vient le chocolat ou comment il est fait; il y a une grande déconnexion entre notre connaissance et notre consommation de chocolat. Les chocolateries « bean-to-bar » permettent de réduire cet écart!

Le commerce équitable n'est malheureusement plus ce qu'il a déjà été. Depuis le début des années 2000, les grandes corporations ont commencé à offrir des produits équitables et à l'utiliser comme marketing sans pour autant s'assurer du bon fonctionnement du processus. Leur principal intérêt reste la vente et le profit avant tout. Beaucoup de petits producteurs de cacao ne peuvent pas se permettre de payer la certification et beaucoup de gens qui peuvent se payer la certification ne prennent pas la peine de tracer l'origine de leur cacao. Ce qu'on retrouve sur papier et ce qui se retrouve sur le terrain diverge de façon significative. Certains revendeurs utilisent un système pour tracer le chocolat, mais certains ne le font pas. Des fèves issues de l'esclavagisme finissent immanquablement par se glisser dans le lot des fèves « équitable ».

      Une des solutions pour s'assurer que les producteurs de cacao ont de bonnes conditions de vie, c'est de faire directement affaire avec eux. Non seulement on peut savoir si l'argent retourne dans les mains des producteurs, mais on peut connaître les conditions dans lesquelles les arbres poussent, comment les fèves sont fermentées et entreposées. Donc, le commerce direct permet une plus grande redistribution des richesses, une meilleure traçabilité, une plus grande transparence, et un meilleur contrôle de la qualité. 

      Si le sujet vous intéresse, vous pouvez regarder le documentaire « the dark side of chocolate», ou l'épisode sur le chocolat de « Rotten »; ou vous pouvez aussi nous écrire en privé!

      Un peu au même titre que l'achat du cacao, Choco de Léa tente d'avoir le moins d'intermédiaires que possible, et ce, même au niveau financier! Les acteurs traditionnels du financement (comme les banques ou les actionnaires) ont des cadres institutionnels lourds et ne prennent pas en compte les valeurs tels que la justice sociale, le bien-être humain et animal ou le souci de l'environnement.

      Pour Choco de Léa, c'est mille fois mieux de faire un appel populaire pour payer le déménagement de la chocolaterie et l'achat de nouveaux équipements que de passer par les banques. Par principe (et par esprit de rébellion).

      Donc plus vous participez et partagez la campagne, plus vite pour pourrez retrouver nos chocolats dans vos boutiques, cafés et épiceries préférés!

 

Vous aimerez aussi

Cake-toi! Le grand déménagement!

Montréal Réussi à 106 % Objectif : 25 000 $ Montant amassé : n/a 4 jours restants
Fonds YUL / 375 idées

Les Bougeottes, Le pouvoir du jeu

Montréal Réussi à 134 % Objectif : 5 500 $ Montant amassé : n/a Objectif global : 13 000 $ 6 jours restants
Coopérative Coup de cœur

Le petit abattoir

Montréal Réussi à 62 % Objectif : 20 000 $ Montant amassé : n/a Objectif global : 22 000 $ 32 jours restants

Mon Atelier

Montréal Réussi à 111 % Objectif : 20 000 $ Montant amassé : n/a 25 jours restants