Fonds ADM / 375 idées

Fonds ADM / 375 idées


Conditions d'admissibilité

Pour obtenir un prêt du Fonds ADM / 375 idées, vous devez remplir certaines conditions au moment où vous déposez votre demande.

  • Présenter une preuve que l’actionnariat est majoritairement détenu par une majorité d’actionnaires âgés entre 18 et 40 ans et une majorité de citoyens canadiens ou résidents permanents;
  • Avoir son siège social (adresse principale) situé sur le territoire de l’agglomération de Montréal;
  • Au moment du contrat de prêt, avoir atteint 100% de sa campagne de financement participatif (minimum de 7 500$) sur la plateforme québécoise La Ruche (les campagnes terminées après le 1er janvier 2017 sont acceptées);
  • Le projet d’affaires ou l’entreprise soumis pour le Fonds ADM / 375 Idées doit être le même que celui dont il est question dans la campagne de financement participatif de La Ruche.
  • Présenter un projet viable d'entreprise ou une entreprise en phase de démarrage et existant depuis moins de 2 ans; Est considéré, une période de 2 ans suivant la première vente pour le produit ou service dont il est question dans la campagne de financement participatif;
  • Est considéré, pour cette même période, un nouveau produit ou service dans le but d’élargir une gamme de produits & services existants. La campagne de financement participatif doit être en lien direct avec ce nouveau produit ou service. 
  • Est considéré, une entreprise légalement constituée au moment du décaissement du prêt (toutes les formes juridiques sont détaillées ici.
  • Déposer un sommaire exécutif de votre plan d’affaires qui démontre un fort potentiel de viabilité et de rentabilité.

Consultez la Politique d'investissement officielle du Fonds.

 

Les projets suivants ne sont pas admissibles au Fonds ADM / 375 idées et seront donc refusés :

  • Projets à caractère sexuel, religieux ou politique;

  • Projets de bars ou discothèques;

  • Projets étudiants: stages et projets universitaires;

  • Projets de recherche et développement;

  • Demandes présentées une 2e fois;

  • Projets où les entrepreneurs ne répondent pas aux critères d’admissibilité;

  • Projets de travailleurs autonomes;

  • Candidatures incomplètes.